Oups, je l'ai encore fait (ou radotage sur les magazines people)

Publié le par Cécile Blanchard

paparazzi.jpgVous n'allez peut être pas me croire mais je vous prédit que le journalisme de demain sera people ou ne sera pas. Oh, je sais bien ce que vous vous dites, que j'exagère, que pas du tout, le people est une mode qui passera, que c'est pas parce notre président est devenu un people comme les autres que tout le monde va s'y mettre, tout ça.

Vous n'y croyez pas parce que vous avez encore foi dans le journalisme, dans les gens comme moi, les pigistes, qui sont droits, honnêtes, qui font bien leur métier et qui ne se laisseront jamais avoir par les sirènes du spectacle, du show business, du people en somme, lesquelles pourtant les appellent de toutes leurs forces.
Vous avez tort. Le journalisme de demain sera people ou ne sera pas c'est moi qui vous le dit. Et j'étaye mes dires avec des preuves, parce qu'un journaliste, un vrai, un honnête, un droit tout ça, ça n'accuse pas sans preuve, sources, vérifications de l'information et tutti quanti.

Les "evidences", donc :

Premièrement, j'ai moi-même été contactée par un journal people. Un webzine du genre grosse machine avec plein de sous. Moi. Une journaliste intègre qui n'a rien à voir avec ce milieu et qui en plus ne s'intéresse pas du tout aux frasques de Britney, de Paris ou encore de Robbie ! Et on m'a contacté non pas pour être simple journaliste mais pour être assistante du rédacteur en chef. J'ai décliné l'offre en prenant mon air le plus outré, vous pensez bien. J'ai dit "moi y a que chroniqueuse télé qui m'intéresse, le people j'aime pas ça, c'est pas noble, je suis noble moi môssieur" et j'ai claqué la porte (je crois même que j'ai un peu craché par terre pour montrer combien j'étais scandalisée par leur proposition. Je crois...)

Deuxièmement, j'ai reçu un communiqué de presse qui m'annonçait le lancement du "premier site communautaire people" en France. En bonne journaliste d'investigation qui se respecte, je suis allée voir le site en question. Histoire d'enquêter un peu sur le sujet. De pas m'énerver pour un truc qui serait fantastique, on ne sait jamais les bonnes idées sont parfois cachées dans des endroits incongrus. Dès la première page, j'exulte. Il me semble bien que je suis tombé sur le site qui préfigure tous les sites people de demain. "Devenez paparazzi" il est écrit. En fait, quand on clique, on tombe sur une page "envoyez vos news par mail". J'ai été un peu déçue. Je pensais qu'il y aurait un vrai outil d'intégration sur lequel on pourrait mettre des photos, des vidéos même. Mais non, juste un mail… Bof. Après c'est vrai qu'on y apprend des trucs en direct, des vraies news toutes fraîches sur les people, genre que Victoria Beckam était au stade de France, là, ce, soir, au moment même où je vous parle. Dingue. Voici n'a qu'à bien se tenir. Une semaine de retard sur les scoops. Les boules…

Troisièmement, un nouveau magazine people vient de voir le jour. Dans ce marché ultra concurrentiel, y en a qui arrivent encore à lancer des magazines people. Oops! ça s'appelle, et en effet quand on voit la couverture, c'est ce qu'on dit, oups. "Oops, c'est vraiment pas beau la maquette". "Oops, on dirait OK Podium mais avec Cecilia Sarkozy en couverture". "Oops, ça donne pas envie de l'acheter". "Oops, je vais plutôt me rabattre sur ce bon vieux Voici qu'au moins on sait ce qu'il y a dedans".

Alors, pour finir sur ce sujet et pour aider un peu tous les rédacteurs en chef, directeurs de rédaction ou de publication qui se disent qu'il y a encore un filon dans le people mais qui ne savent pas encore bien déterminer lequel, je milite :

Qu'ils nous fassent un magazine people intelligent, histoire de changer. Moi, quand ils veulent je leur donne le concept. Un magazine qui parlerait des people mais avec distance, ironie, intelligence. Pas de méchanceté, juste du second degré un peu. Qui s'adresserait aux gens qui ne sont pas dupes, ceux qui aiment bien feuilleter la presse people chez le coiffeur mais qui trouvent ça débile et donc ne l'achètent pas. Ceux là, c'est la vraie cible du magazine people de demain.

Et c'est la dernière pierre pour que ma démonstration soit complète, et imparable*.

 * Ceux qui me connaissent bien et qui passent par là vont se dire que je radote, que ça fait des années que je rabâche cette théorie du people intelligent, mais au contraire, je persiste et signe, c'est le moment où jamais pour la dévoiler au monde, ça veut juste dire, une fois de plus, que j'avais dix ans d'avance sur tout le monde...

Commenter cet article

Abstrait 28/03/2008 17:43

C'est sûr... ;)

Cécile 28/03/2008 11:44

Caudercos: où est la frontière ? L'AFP sort une dépèche sur Sarko qui fait son jogging, le Nouvel Obs publie un SMS privé... Y a de quoi redouter, oui ;o)Abstrait: oh, si peu de people dans les magazines féminins, si peu... ;o) Nan, c'est sur qu'il y a des news people dans les mag féminins, mais un people comme Voici en intelligent, avec rien que des news people dedans (et eventuellement des chroniques spirituelles, comme savent faire certaines blogueuses... hum...) c'est pas encore fait ! :o)

Abstrait 27/03/2008 21:01

Les pigistes scandalisées qui crachent par terre, je trouve ça presque sexy.Pour ce qui est de ton magazine people élitiste, tu ne crois pas que cette fonction est déjà largement remplie par certains de vos magazines féminins préférées du genre Elle à Paris (lectures d'ailleurs beaucoup plus avouables que Voici ou Public)??

coudercos 27/03/2008 20:26

Ouaip mais attention, ce que tu nous prouves là, c'est plus le développement de tout ce qui touche à la sphère people (ou pire "pipole")... ce qui n'est pas encore l'amalgame journalisme d'information / journalisme people.Même si depuis que l'AFP a fait une brève sur Sarko allant faire son jogging, je redoute un peu ce que tu décris !