Tu veux ou tu veux pas ?

Publié le par Cécile Blanchard

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le "tu" est super à la mode en ce moment sur les blogs. Même les blogs qui au départ disaient "vous" se sont mis d'un coup, d'un même élan solidaire, à dire "tu" à leurs lecteurs. Ca me laisse perplexe. Est-ce parce qu'ils ont fait une étude de lectorat et qu'ils se sont rendu compte qu'il était jeune, le lectorat (on dit "tu" aux jeunes traditionnellement. Y a qu'à regarder les pubs. Pour une crème anti rides, on dit "vous allez rajeunir de 10 ans", pour des services sur téléphones portables on dit "pour envoyer des poèmes à l'amour de TA vie, envoie un sms avec "poème"") ?

Est-ce parce que d'un coup, à force d'avoir plein de lecteurs et plein de commentaires, ils se sont dit qu'ils connaissaient assez bien leurs visiteurs pour les tutoyer ?
Est-ce parce que, une fois encore, je suis totalement passée à côté de la hype bloguesque, et que je loupe le phénomène de mode qui agite la blogosphère (et du coup je suis sûre de ne pas faire partie du classement des blogs qui comptent dans le Nouvel Obs de l'an prochain sur le sujet) ?

En tout cas, moi, je l'affirme haut et fort, je suis super contre le "tu". D'abord ça me rappelle quand j'écrivais pour un magazine de musique pour les adolescents. Là, on avait le droit de tutoyer, et du coup on en usait et on en abusait.

 

Ca donnait des trucs du genre (sur Tom Welling, le héros de la série Smallville) : "Superman, ça te dit quelque chose ? Un type qui porte des collants bleus, une cape rouge et un S (comme "super") jaune sur son tee-shirt. Alors, aujourd'hui dans SmallVille, Superman a rajeuni (il est au College), il ne porte pas encore de collant, ni de cape, il ne vole pas non plus… mais il est sacrément mignon et il a plein d'autres problèmes à résoudre avant de se décider à sauver l'humanité. Et qui c'est ce beau gosse en vrai ? Tom –super- Welling !

Tout a commencé un samedi soir. C'était un samedi soir comme les autres ou plutôt, un de ces mauvais samedi soir où tu ne sors pas, tu restes devant la télé, au pire avec les parents, au mieux avec quelques potes. C'était un samedi soir morne et sans surprise. La pizza du samedi soir. La télé du samedi soir. Et en plus ils avaient arrêté la diffusion de Buffy Contre Les Vampires… Bref. Tu croyais que tu allais passer la soirée à bailler en attendant que ça passe quand tu l'as découvert. Lui ! C'est qui ce beau gosse qui soudain fait une apparition dans ton salon, à travers la petite lucarne ? Grand. Brun. Yeux bleus à tomber. Au lieu d'un samedi soir ennuyeux à mourir, tu as suivi Smallville".

Oui, j'ai écrit des trucs comme ça. Fallait être proche du lectorat, fallait avoir du style, on avait le droit de se lâcher, mais surtout, surtout, fallait faire djeuns. Alors dès fois j'étais inspirée, dès fois non, mais souvent, je tutoyais le lecteur (âgé de 12 à 15 ans selon les études).

Mais l'autre raison qui fait que je n'aime pas le "tu", c'est que moi, je n'aime pas qu'on me tutoie. C'est mon côté vieille France. Je n'aime pas arriver sur un blog et qu'on me tutoie alors qu'on ne se connaît pas mince et que quand même c'est un peu irrespectueux je trouve. Pour moi le respect, c'est important.

Et enfin, ça fait partie du style. Dans un magazine, on ne tutoie pas le lecteur (sauf éventuellement dans un magazine de musique pour les jeunes, et encore…), pourquoi dans un blog on devrait d'un coup être tutoyé ? C'est pas sérieux. J'irais même plus loin : ça dévalorise le blog, tiens. Ca devrait même les faire sortir de la hype, ceux qui tutoient (et toc ! Ca en enlèverait plein…). Soyons journalistes, soyons auteurs, assumons notre désir d'écrire et de bien faire (je suis partie pour faire une manif, là, non?).

Bref. Je dis non au tu. Un point c'est tout. Je ne vous tutoierai pas, même si je vous aime bien et même si vous laissez plein de commentaires.

Commenter cet article

frieda l'écuyère 31/03/2008 09:48

Dans mes billets j'emploie vous, parce que par bonheur, mes lecteurs, ils sont plusieurs.Dans les commentaires, tu, parce que je m'adresse à quelqu'un en particulier et qu'il n'y a que quand on me vouvoie (ce qui est rare) que je rends la pareille.

Cécile 26/03/2008 17:40

Oh my god, je ne m'attendais pas à tant de réactions sur le tutoiement. Bon, je dis que je ne suis pas fan du tutoiement sauf dans les commentaires (là ça me fait bizarre qu'on me vouvoie, ça me fait vieille) mais ce n'est qu'une opinion très personnelle finalement. Pi Bon Pour ton Poil (dans mes liens) tutoie ses lecteurs et pourtant, il est dans mes liens. Comme quoi je suis pleine de paradoxe. Non, en fait ce que je n'aime pas ce sont les blogueurs qui vouvoyait leurs lecteurs et qui sont passé au tutoiement, pour je ne sais quelle raison (faut croire que je n'aime pas le changement...).Je n'aime pas la mode que tout le monde se sent obligé de suivre je crois aussi.Et puis, je n'assimile pas les blogs à du journalisme non plus (encore que certains s'en rapprochent et mériteraient d'écrire dans des journaux), je prends l'exemple des magazines qui tutoient et qui vouvoient parce que c'est un bon exemple je trouve. C'est en fonction du lectorat. Alors effectivement, le lectorat des blogs, il est censé être proche, donc le tutoiement peut s'expliquer. A l'inverse, moi je ne tiens mon blog que pour des gens que je ne connais pas, comme une vitrine, un amusement aussi. Bref. C'est une question trèsq compliquée finalement et je me rends bien compte que je ne suis pas très claire. Mais dans cet article surtout, il faut voir du second degré ;o)

Abstrait 25/03/2008 14:50

Très très fin... Moi j'ai écrit des articles dans "Com ça", le canard du mac do... C'était un peu la même came..

Vanessa 25/03/2008 04:24

Bon, c'est la première fois que je viens sur ce blog, et au vu de cet article je vais vous vouvoyer madame/mademoiselle. Dans un magazine on vouvoie le lecteur, la différence se marque sur la blogosphère avec le tutoiement et même si ce n'est pas toujours le cas, c'est très bien. Depuis quand un blog peut-il être assimilé en quoi que ce soit à un magazine/journal? Je trouve que c'est manquer de respect aux journalistes (comme vous d'ailleurs) qui ont fait des études et galèrent pour bosser dans ce milieu de faire le parallèle entre blog et journalisme. Pour ma part je tutoie mes lecteurs, depuis le début, même sur mon ancien blog. Trois ans que je perpétue le tutoiement, et je continuerai, car à la base mon blog était fait pour des gens que je connais. Internet, les liens et Google faisant leur travail, il y a bien sûr des gens que je ne connais pas qui me lisent, mais est-ce pour autant une raison de passer au vouvoiement? Je pense que cela "choquerait" les gens qui ont maintenant l'habitude de lire du 'tu'. Et puis cela fait partie du ton de mon blog. On papote, on critique, on donne son avis dans une bonne ambiance je pense, donc pas de ça entre nous!J'ai donné mon avis, j'attends le votre en retour! :)

Cécile 21/02/2008 18:49

Wahou Chick de retour ! Contente de te voir sur ces pages !
Oui le langage des petinenfant m'enerve aussi, encore que dans un article une fois j'avais ecrit un truc avec le mot "noreilles" (mais ca ne m'est arrivé qu'une fois et j'avoue que je me suis énervée moi même alors j'ai plus jamais recommencé...)
;o)