Toutaz, Zazon et moi

Publié le par Cécile Blanchard

La première fois que j'ai vu Toutaz, j'avoue que j'ai été un peu sceptique. Le concept de l'émission m'avait semblé marrant, et puis en fait, à regarder, c'est vite devenu ennuyeux. Le principe de Toutaz, c'est d'aller dans les coulisses, de filmer l'envers du décor des différents événements parisiens, qu'ils soient importants, hype ou complètement ringards, peu importe, Toutaz va partout, où ça lui chante. On ne sait pas trop d'ailleurs comment les concepteurs de l'émission choisissent les endroits où ils se rendent. Ca peut être une dédicace de Sylvie Vartan ou de Kylie Minogue au Virgin des Champs-Élysées, une soirée people quelconque, une conférence, une vente aux enchères, un spectacle, un salon, un défilé… Bref. Au départ, quand l'émission est apparue sur ma petite lucarne, je me suis d'abord dit que c'était une super idée. Et j'ai regardé. Et je me suis un peu ennuyée, j'avoue. J'ai été déçue. Niveau émission culturelle c'est quand même un peu le désert à la télé, entre les émissions de plateau et … les émissions de plateau, on peut pas dire qu'il y ait des nouveaux concepts tous les jours. Or là, niveau concept j'étais servie, mais niveau culture, zéro. Et puis j'ai quand même continué à regarder de temps en temps, en tombant dessus par hasard. Et petit à petit je suis devenue accro. Tous les mardi, en deuxième partie de soirée, j'attends Toutaz. Je me tape même  les dix épisodes de "Un gars une fille" avant s'il le faut. Alors, j'ai réfléchi. Sur pourquoi j'aime Toutaz. Et je me suis dit plusieurs trucs.

D'abord, Toutaz, c'est un peu comme Loft Story. Au début on regarde par curiosité, pour voir un programme tout nouveau tout beau, un truc jamais vu à la télé, un concept, un vrai, qui va révolutionner le petit écran. Et puis, devant le Loft, on s'ennuie. On regarde juste des gens vivre enfermés et ne rien faire. Mais en même temps, on regarde quand même tous les jours. C'est l'appel du vide. Moi, le Loft, je le regardais parce que ça me fascinait d'être fascinée par du rien. En même temps, j'attendais toujours qu'il se passe un petit quelque chose. Mais il ne se passait jamais rien. Ou rien de vraiment intéressant. Parce que qu'est ce qu'il pouvait se passer, à part que Jean Edouard couche avec Loana (ce qui a été très vite plié, mauvais timing) ?

Bref. Toutaz c'est un peu comme le Loft. Quand on suit une dédicace au Virgin, il n'y a vraiment rien à voir. Sylvie Vartan signe des autographes avec un feutre qui tache et elle dit à chaque personne que, attention, le feutre, il tache, alors il faut attendre que ça sèche. Rapport aux marques que le feutre risquerait de laisser si on refermait la couverture du livre trop vite. Elie Seimoun signe des autographes et dit merci aux gens qui lui disent merci. Toutaz c'est aussi un peu comme un journal people : on le feuillette, et on voit la vie des gens célèbres (sauf qu'ils ne sont pas filmés à leur insu non plus, ils savent que la caméra est là, alors ils ne sont pas tout à fait comme ils pourraient être si la caméra n'était pas là, forcément). Mais bon, on a un peu l'illusion de voir la vraie vie des gens célèbres, ça reste professionnel attention, faut pas confondre, on les voit quand ils travaillent (même une soirée people souvent c'est du travail faut le savoir aussi), on voit leurs attachés de presse, leur entourage, comment ils se parlent entre eux tout ça. C'est du people light.

Et puis Toutaz, c'est quand même plus intelligent que le Loft ou Voici parce que malgré la vacuité de certaines séquences, ça nous montre quelque chose. C'est pas un hasard si le montage nous montre Sylvie Vartan dire dix fois "il faut que ça sèche". C'est pas un hasard si c'est telle conversation plutôt qu'une autre qui a été gardée au montage. Toutaz c'est un regard sur les coulisses de l'entertainement. Une manière de nous dire que tout n'est pas que paillettes non plus. Que c'est pas facile tous les jours*, que le boulot d'Arthur, d'Elie ou de Sylvie, c'est pas une synécure (notamment pendant les périodes de dédicaces, je vous jure les dédicaces, c'est un truc super flippant).

Et enfin, dans Toutaz, il y a Zazon. Et Zazon, elle perturbe tout ça avec des happenings. Par exemple, elle va au salon du cheval, elle discute avec un éleveur et elle lui dit qu'elle adore le cheval, que ça lui donne plein d'énergie, qu'en plus c'est hypocalorique comme viande, par rapport au bœuf. Ou elle se déguise en homme pour participer au casting de Popstar, et elle teste ses chorégraphies de Prince dans la file d'attente. Ou elle va visiter l'expo "Le zizi sexuel" et elle crie dès qu'elle voit un zizi, en affirmant qu'elle est prude. Zazon dès fois, quand je la voie, j'ai envie de me cacher la tête sous un coussin tellement j'ai honte de ce qu'elle fait (je suis un peu timide). Je me demande comment elle arrive à oser tout ce qu'elle ose. Zazon, je l'admire vachement. Et grâce à elle et, finalement, grâce au vide au milieu, Toutaz c'est presque devenu mon émission préférée. 

 

*J'avais déjà dit et que c'était pas facile tous les jours d'être une star américaine. Une star française c'est pas facile non plus (même si c'est peut être un chouia plus facile quand même… n'est pas Britney qui veut).

Commenter cet article

Cécile 19/12/2007 13:16

Oui. Le rien me fascine beaucoup. Et ma fascination (et celle des autres) pour le rien me fascine encore plus je crois ! ;o)

fanette 19/12/2007 11:17

c'est marrant ce que tu dis. ça me donnerait presque envie de voir l'émission ,alors que la télé j'aime pas ça, je me demande même comment les gens font pour regarder les mêmes émissions... Mais ça a l'air bien. c'est quand même drôle d'être fasciné par le rien, non? je dis pas ça négativement, parce que le loft aussi, malgré ce que je te dis, je l'ai regardé, et je  m'en souviens avec malaise : regardé pour voir s'il se passait quelque chose et il ne se passait, en effet, jamais rien. c'était presque aussi effrayant que ma fascination.

Cécile 17/12/2007 11:20

Merci pour le compliments, et pour tous tes commentaires (youpi!).Et merci à Chick aussi, tant qu'on y est ;o)

arpenteur 16/12/2007 00:04

Je te découvre avec grand plaisir.
Merci au lien de chez Chick qui m'a emmené ici

sylvain 14/12/2007 01:25

J'adooooooooooooore lire les articles de la Pigeonne !!!